Nintendo Switch
Nintendo

Est-ce que la Switch peut atteindre les chiffres de la DS ?

La Nintendo Switch arrive sur sa 5e années de vie et s'approche des 100 millions de ventes, peut-elle atteindre les chiffres de la DS ?
La Nintendo Switch arrive sur sa 5e années de vie et s'approche des 100 millions de ventes, peut-elle atteindre les chiffres de la DS ?

La Nintendo Switch est un succès dès ces premiers ces premiers mois, bien que beaucoup pensait la voire échoués. Elle arrive dans un contexte particulier, une Wii U à l’agonie, une 3DS qui a difficilement commencé et un marché mobile en plein essor et une PlayStation 4 au plus fort. Mais fin 2021, la console est autour des 100 millions d’unités vendus.

Cinq belle années pour la Nintendo Switch

Sur les cinq premières années de la Nintendo Switch, la console a été une véritable succès. Dès la première années la console à atteint les 10 millions, la secondes les 20 millions puis n’a cessé de monter jusqu’au quasi 100 millions fin 2021. Son concept si particulier et son prix attractif en fait sa force numéro une.

Toutefois, il ne faut pas négliger l’aide de la Switch Lite arrivé en 2019 qui a proposé une console encore moins chère, coloré, plus résistante au prix de ce concept uniquement. Choix étrange, mais qui ne freine pas les ventes. Et il ne faut pas oublier, que c’est une console individuel même si le jeu local est mis en avant. Résultat, il y a plusieurs Switch par foyers, souvent une par enfants.

Des forces internes

Bien évidemment, le catalogue qu’offre la console y ait aussi pour beaucoup. De nombreuses exclusivités porte la console, dont certaine explosent leurs propres chiffres. Zelda Breath of the Wild fait trois plus de ventes que le second épisode le plus vendu de la saga. Il se paye le luxe d’être devant Pokémon et Mario, chose inédite pour la licence.

Mario Kart 8 Deluxe est le Mario Kart le plus vendu, de même pour Smash Ultimate et Pokémon atteint des chiffres dignes de la Pokémania. Et que dire d’Animal Crossing qui en moins d’ans a vendu plus de 30 millions de jeux, combien de licences peuvent en faire autant.

Sans oublier tous les portages, bien que dommage qu’ils soient nombreux, sont nécessaire. Grâce à cela la console possède une grosse sortie quasiment tous les 2-3 mois. Et cela augmente le catalogue, surtout que bon nombre de ces portages sont issue de la Wii U. Et ces jeux n’ont touché que 13 millions de personnes au maximum. C’est bien loin des 100 millions d’aujourd’hui, et leur succès, car tous font aussi bien voire largement mieux montre qu’ils ne sont pas sans intérêt.

Tableau comparatif des ventes des jeux Wii U porté sur Switch
Tableau comparatif des ventes des jeux Wii U porté sur Switch – Ludostrie

Des forces externes

Avec toutes ces forces et cette réussite, évidemment que les tiers sont venus sur la console et on a eu de très bonne surprises. Mario + The Lapins Crétin, chose qui a fait peur lors de sa fuite et été l’un des succès de 2017. Dommage qu’on n’ait aucun chiffre sur Starlink, la version Switch avec Star Fox est-elle la plus vendu ?

Monster Hunter Rise, l’exclu de Capcom de 2021 qui elle aussi a porté la console notamment au Japon. Sans oublier les indés qui trouve une place intéressante bien qu’elle devient de plus en plus difficile avec le temps.

Par son concept qui la place sur un marché entre le mobile et celui des consoles puissante et des PC. De par son prix, son catalogue d’exclu et la grande présence des tiers et l’une des plateformes les plus apprécié des indés. La Nintendo Switch possède de très grande forces qui la rendent quasi indispensable pour de très nombreux joueurs. Mais jusqu’où ?

Deux époques différentes

Un monde sans mobile

C’est fin 2004 que la Nintendo DS commence à arriver dans les premiers foyer, 2005 en France. Lancé à un prix très compétitif, entre 100 et 150€ selon les versions. Elle en fait une console très abordable, surtout face à la concurrence directe la PSP de Sony et ses 200€ minimum. Par son concept à double écrans dont un tactile, chose rare à l’époque et son stylet lui aussi rare elle se démarque.

Surtout grâce à l’ingéniosité des équipes de Nintendo qui développe de véritable jeux autour de ce concept. Rapidement la console va connaître un essor fulgurant atteignant des chiffres qui reste des records. Deux années à plus de 30 millions de consoles vendu sur une année, en six mois elle fait plus que la Wii et en deux ans 75% des ventes de la PSP.

Mais, un peu comme la Switch aujourd’hui, son concept, son prix, son individualité et son catalogue exclu et de tiers qui font sa force. La Nintendo DS possède quelques chose que ne possède plus la Nintendo Switch. Le marché mobile n’existe tout simplement pas. Seul des jeux comme Snake ou le casse-brique sont disponible et pas moyen d’en installé de nouveau, la 3G arrivait seulement sur les téléphones.

Famille Nintendo DS
Gamme Nintendo DS – Nintendo

Les consoles portables était le jeu mobile

Il est donc obligatoire à ce moment-là d’avoir une console portable pour jouer en déplacement. Les consoles portables était le jeu mobile. Résultat la console devient rapidement la console des enfants, qui en parle à leurs amis et cela pousse les ventes. Surtout que Nintendo est dans sa période où il vise tout le monde sauf les « core gamers ». Les jeunes enfants sont visés, les parents, les personnes plus âgés, mais pas les adolescents qui se tourne plus vers la PSP. On est dans un monde où le jeu n’est pas autant démocratisé.

C’est elle avec la Wii qui va le commencer cette démocratisation, chose qui se finalisera avec l’avènement des smartphones en 2008 avec l’arrivé de l’AppStore sur l’iPhone 3G puis de l’Android Market quelques mois après. Mais c’est surtout sur la fin de vie de la console, début des années 2010 que les jeux mobile commencent à exploser. On peut cité des titres comme Dooldle Jump, Temple Run, Candy Crush ou encore Angry Birds.

Un monde avec mobile

Résultat, environ sept ans plus tard, le marché du jeu mobile est le marché le plus lucratif du jeu vidéo. Des centaines de millions de smartphones et de tablettes sont vendu chaque années. Des acteurs puissant son né, parfois racheté par des éditeurs console comme King chez Activision-Blizzard ou récemment Zynga par Take-Two. Et beaucoup cherche à aller sur ce marché lucratif.

Surtout que Nintendo à eu une expérience malgré eux du retour positif que cela peut-être. C’est en 2016 que Pokémon Go arrive, et très vite il explose. Il explose absolument tout les records et devient le jeu le plus rentable sur mobile en quelques mois. Et cela à un contre coup, les jeux Pokémons sortie en 2016, Soleil et Lune se vendent bien mieux que leur prédécesseurs. Résultat l’entreprise se décide d’aller vers ce marché alors qu’elle prévoit le lancement de la Switch.

PUBG sur mobile
PUBG sur smartphone – 20 Minutes

Mais c’est aussi ça qui a fait peur à beaucoup lors de l’annonce de la Nintendo Switch. La console ne semble pas intéressante car les mobiles sont déjà là pour jeu partout. Sauf que la console va réussir à faire passerelle entre les deux mondes et non se faire manger par l’un ou l’autre. Si très vite elle accueillie de très grand jeux qu’on ne voit pas venir sur smartphone. Elle va néanmoins accueillir des jeux smartphones qu’on ne verrait pas venir sur les autres consoles.

Pokémon Quest, Arena of Valor, Pokémon Unite et bien d’autres jeux destiné aux mobile arrivent sur la console. Elle arrive à être en équilibre entre fournir une meilleure expérience de jeu que sur mobile. Beaucoup n’aime pas jouer sur des écrans purement tactile, mais propose l’intérêt du mobile, jouer où on veut. Et ce dernier atout est son atout principal face aux autres consoles.

Jusqu’où la Nintendo Switch peut-elle allés ?

Le succès de la Nintendo DS a été énorme, quatre années à plus de 20 millions de consoles vendu, dont deux à plus de 30 millions. Rien que sur ces quatre ans, la DS a vendu plus de 115 millions de consoles, c’est énorme. Le tout pour finir sur un chiffre énorme, 154 millions de consoles écoulé dans le monde en huit ans environs. C’est la seconde console la plus vendu de l’histoire à peu de la PlayStation 2 et ses environs 155 millions.

Si actuellement la Nintendo Switch à l’aube de son cinquième anniversaire frôle les 100 millions selon des estimations, les chiffres officiels tomberont dans quelques semaines. Peut-elle d’ici 2024 atteint ces chiffres ? Théoriquement oui, et même faire plus, mais comment attiré de nouveaux joueurs sur son support. Surtout un support qui n’a pas bouger depuis 2017, bien que la version OLED vient améliorer deux trois truc mais pas la puissance.

Gamme Nintendo Switch
Gamme Nintendo Switch – Nintendo

Un nouveau modèle

Si y a une nouvelle révision de la console, qui ajoute par exemple de la puissance elle peut aller très loin. C’est une chose très demandé par les gens qui possède une Switch et ils pourraient acheter cette révision, en plus d’attiré de nouveaux joueurs. Donc la console pourrait continuer avec faire une ou deux années à plus de 20 millions d’exemplaires. Et là faire mieux que la DS devient très facile.

Mais si c’était le cas serait-elle pas déjà arrivé ? Et vu la situation actuelle sur les lignes de production est-ce qu’il serait intéressant de mettre de l’énergie pour un modèle de console dont le reste de la gamme est déjà un succès et plutôt prévoir simplement la suite ?

Les chiffres de la Switch à surveillé

Si on prend l’objectif de vente de Nintendo pour l’année fiscale 2022 (avril 2021-mars 2022) et qu’on l’ajout aux chiffres des ventes à la fin du précédent exercice fiscale. La Nintendo Switch pourrait avoir au 31 mars prochain plus de 108 millions d’unités vendus, soit la 5e console la plus vendu. Puis après si l’élan ralenti, c’est selon son ralentissement qui déterminera la suite. Si elle suit la Wii qui a explosé mais tout de suite c’est effondré, elle n’avancera plus. Un scénario qui semble difficile a imaginé au vu de la récente arrivé du modèle OLED et des jeux qui arrivent.

Mais si la Switch suit ce qu’à pu faire la DS ou ce que font les PlayStation, comme la PS4. A savoir une diminution lente et progressivement alors elle peut atteindre des chiffres inédits depuis la PS2 et la DS. De là à battre ces records, cela semble difficile. Si on reprend les chiffres possible au 31 mars 2022, il resterait 45 millions de consoles d’écart entre la Switch et la DS. Un chiffre énorme et pas tant que cela en même temps.

comparatif des vente annuel entre la Wii et PS4
Comparatif des ventes par années entre la Wii et PlayStation 4 – via les données de Ludostrie et Statista

De nombreux paramètres à prendre en compte

Un tel chiffre signifie que la console devrait une aussi bonne année fiscale 2023 qu’en 2022. Mais aussi que l’année fiscale 2024 la console baisse de peu avant d’être abandonné vers la nouvelle génération. Cela semble très difficile, car si 2022 s’annonce riche en jeu, que va être 2023, surtout avec la nouvelle génération qui approche ? Est-ce que Nintendo va limiter les sorties sur Switch pour prévoir un bon lancement pour la génération suivante ? Ou les équipes sont suffisamment organisé pour gérer la fin de vie de la Switch et l’arrivé de la nouvelle console ?

Il y tant de paramètres à prendre en compte, mais quoi qu’il en soit, cette génération est pour Nintendo l’une des ses meilleures. La console devrait sans doute dépassé la génération Game Boy et ses 118 millions de vente d’ici fin 2022. Après la difficile période de la Wii U et des débuts compliqué de la 3DS cela ne peut que rassuré la société sur son attrait et ses compétences en matériel. Et cela permettra à Nintendo d’envisagé la suite avec une base solide. En espérant que la suivante ne suivent pas les traces de la Wii U.

Article écrit sur l’inspiration de « Talking Point: As Lifetime Switch Sales Jostle With The Mighty Wii, Can It Possibly Catch DS ? » de Nintendo Life.

Sources:

Gwennaël Maillet
Fan de The Legend of Zelda depuis A Link to the Past, je suis la série et par extension Nintendo, notamment MK, Splatoon, Fire Emblem, Smash ou encore Xenoblade. Également suiveur de l'actualité JV général mais aussi Tech.