Jeux vidéo
Le Figaro

Rachat de Microsoft, quelles conséquences ?

Avec le rachat historique d'Activision-Blizzard-King par Microsoft, de très nombreuses questions se pose sur l'avenir du jeu vidéo

Avec le rachat historique d'Activision-Blizzard-King par Microsoft, de très nombreuses questions se pose sur l'avenir du jeu vidéo

Nous sommes une journée après le rachat historique d’Activision-Blizzard-King par Microsoft pour 68.7 milliards de dollars. Un accord historique, qui est loin encore d’être finalisé entièrement, les autorités de la concurrence doivent donner leurs accords. Mais ce rachat pose énormément de question sur Microsoft, sur le marché et le futur du jeux vidéo.

Pour Microsoft

Pour Microsoft les conséquence, si l’accord est finalisé va être que durant l’été 2023 il y aura une avalanche de jeux d’Activision-Blizzard-King qui vont arriver dans le Game Pass. Sans surprises des jeux comme Crash, Spyro, les Call of Duty, Starcraft, Warcraft ou encore Diablo arriveront dans le Game Pass console et/ou PC. Et cela ne va qu’enrichir cette offres déjà considérable, et le premier effet est une augmentation du nombres abonnements.

Le Game Pass compte aujourd’hui déjà plus de 25 millions d’abonné, qu’en serait-t-il fin 2023 lors de la sortie du Call of Duty 2023 ? Cela ne donnera que plus de poids au services qui arrive en plus sur de nouveau support comme les TV. Microsoft à l’ambition de touché tout les joueurs, quelque soit le support.

Cela aidera également la vente de console, dans quels proportions cela reste à voir surtout qu’il est peu probable que Call of Duty soit une exclusivité Xbox, du moins les jeux principaux. Il n’est pas exclu que des rééditions ou des spin-offs soient exclusifs. Donc oui, il est probable que les Xbox se vendent un peu plus, mais cela ne sera pas bouleversant.

Logo du Xbox Game Pass
Logo du Xbox Game Pass – Xbox

Il est bon aussi a mentionné que cela va servir Microsoft pour leur Metaverse. Le jeu vidéo étant l’une des porte d’entré à ce nouveau monde. Surtout que Microsoft possède déjà un Metaverse dédié à la productivité, là Microsoft pourrait proposer l’inverse et possède des équipes pour le créer. Mais cela se verra sur le plus long terme.

Enfin, il est bon de posé la question de l’après Phil Spencer et son équipe. Aujourd’hui il semble avoir la vision sur le vision et de préparé la partie gaming de Microsoft à cela, mais est-ce ce sera le cas de son remplacement. Quant Microsoft lui demande de préparé son départ, cela prend un sens plus important maintenant. Est-ce qu’on verra un nouveau Don Mattrick ? Une personne axé sur les profits et que les profits au détriment des équipes, des jeux et des joueurs ? C’est un gros risque à prendre en compte.

Pour Activision-Blizzard-King

Pour l’ensemble qui sera racheté le principal changement sera la culture de l’entreprise. Ciblé depuis des mois sur la gestion de la crise interne autour du harcèlement sexuel et d’abus de travail. Bobby Kotick, PDG de l’ensemble est lui-même ciblé. Nintendo et Sony était monté au créneau contre ces pratiques. De même que Microsoft, où le « révision des relations » entre Xbox et Activision est été plus importante que prévu.

Donc là-dessus, cette politique va totalement changer et c’est tant mieux, les équipes doivent être soulagé de voir Xbox arrivé. Kotick est lui dans une position encore meilleur et ce n’est pas fou. Venu relevé une entreprise en faillite, il va partir en la revendant pour près de 70 milliards avec un parachute doré de plusieurs de centaines de millions. Et non pas partir car il est accusé de mauvaise gestion d’entreprise.

Ensuite, comme ce que fait Xbox depuis quelques années, les studios racheté seront plus libre pour créer ce qu’il souhaite et bien mieux soutenu. On pourrait donc voir des renouveaux, notamment du côté de Blizzard qui sombre depuis des années.

Mais pourquoi pas aussi chez des petit studios, comme Vicarious Visions qui pourrait reprendre son indépendant vis-à-vis de Blizzard pour refaire des remakes tel que Crash Bandicoot. Toys for Boy qui a fait Crash 4 et les remakes de Spyro pourrait aussi repartir sur des projets similaires.

Après à plus long termes, il est difficile de prévoir ce que ce rachat va donner. Est-ce World of Warcraft qui meurt doucement va en profiter pour faire un retour. Comment va évoluer la licence Call of Duty dans le temps. Est-ce King va profiter des licences auxquelles ils ont accès pour créer de nouveaux jeux mobile ? Il y a beaucoup de possibilités et tout va se dessiner petit à petit dans les prochains mois et années.

Pour Nintendo et Sony

Du point de vue de Sony PlayStation et Nintendo dans l’immédiat ce rachat impact fortement leurs bourses. Chose intéressante, si Sony perd des milliards depuis l’annonce, Nintendo en a gagné et est depuis en baisse. Mais qu’en est-il de la suite ? Globalement, Nintendo s’en moque, il y a peu de licence Activision sur sa console excepté Crash et Spyro.

En revanche pour Sony il y a de plus grand risque. Call of Duty est l’une des plus grande licence pour faire vendre, avec FIFA en Europe et Madden/NBA 2K aux États-Unis. Alors bien que le risque de voir Call of Duty en exclusivité Xbox est faible, Sony va perdre l’avantage qu’il possède. Depuis la PS4, Sony possède une exclusivité sur les sorties bêta, de DLC et d’autres contenu par rapport à Microsoft. Avec ce rachat, Microsoft pourrait faire l’inverse comme durant l’ère Xbox 360 où c’était eux qui avaient ce contrat.

Ensuite évidemment que si l’eSport doit ce développé, Microsoft poussera pour aller sur Xbox et/ou le PC, un manière de contrer Sony qui y investit. Mais excepté la crainte sur Call of Duty et la possible perte de quelques licences comme Crash et Spyro sur sa console, Sony ne craint pas grand-chose sur le moyen terme. Mais peut-être que sur le long terme cela va impacter les ventes de PlayStation face à Microsoft.

Cela va aussi avoir un impact sur le projet Spartacus, le projet de nouvelle formule de leur abonnement. Celui-ci devait faire fusionner le PS+ et PS Now et ajouté un catalogue de jeux rétro. Mais cette offre est bien loin du Game Pass, alors le futur Game Pass.

Est-ce Sony va dans l’urgence revoir sa copie alors qu’on attend une annonce très prochainement ? Les rapports indiquait un lancement pour le printemps. On le saura pas forcément tout de suite, mais il est clair que la société devra réagir. De même pour Nintendo, un jour il faudra bien évolué, les consoles pourraient disparaître aux profits des offres de cloud gaming.

Logo PS+ et PS Now
Image illustrative du projet Spartacus – SoSnake

Pour les autres acteurs du jeux vidéo

Ensuite, comme on l’a vu, Sony et Nintendo perd en bourse, chose bien différentes chez Ubisoft, Take-Two, Square Enix et consort. Un tel rachat pose la question de qui est le prochain ? Est-ce que Sony va tenter de faire des rachats pour gonfler sa potentielle future offres ? Microsoft a-t-il fini ? Beaucoup de question et donc chacun peut-être une cible, surtout que Activision-Blizzard-King était le plus gros.

Car après ce rachat, Electronics Arts devient le nouvel éditeur/studio le plus important si on regarde la bourse avec ses 38 milliards de dollars aujourd’hui. Pour le reste, les voici;

  • Take-Two : 18 milliards $, sachant que le rachat de Zynga n’est pas encore inclus
  • Bandai Namco : 15 milliards $
  • Embracer : 10.8 milliards $
  • Ubisoft : 7 milliards $
  • Konami : 6 milliards $
  • Square Enix : 5.6 milliards $
  • Capcom : 4.9 milliards $
  • Sega : 3.6 milliards $

Tout les autres sont bien en dessous, alors il ne faut pas oublier que lorsqu’une folie des rachats débute, les prix ont tendance à bien augmenté. On est partie de 7.5 milliards pour ZeniMax en 2020, 12.5 milliards il y a peu pour Zynga et maintenant 70 milliards.

Et évidement la capitalisation boursière n’indique pas le prix d’un rachat, mais ca vous donne une idée du prix fou de Microsoft. Le prix d’un rachat pouvant être négocié, une société peut demandé moins ou plus, y a des facteurs à prendre en compte. Mais ces chiffres mette en perspective cette somme que Microsoft a mise en cash et non en échanges d’actions comme sa ce fait parfois.

Donc pour le prochain, il y a beaucoup de possibilités, notamment pour Sony pour réagir. Mais également pour Microsoft de poursuivre, ou aux GAFAM de prendre position. Reste à voir si le paysage sera encore bouleversé dans les mois et années à venir.

Pour le futur du jeu vidéo

Mais quid du marché du jeu vidéo dans un milieu et long avenir ? Avec ce rachat Microsoft faire passer un message à Sony et Nintendo, mais surtout aux autres GAFAM. Phil Spencer avait dit en février 2020 que Nintendo et Sony n’était pas ses concurrent principaux, ciblant particulièrement Amazon et Google. Et c’est la l’importance de ce rachat, Sony n’aurait pas été capable d’en faire la même.

Est-ce que le temps des GAFAM dans le jeu vidéo est bien lancé ? Chaque GAFAM est déjà dans le milieu. Amazon possède Luna, Twitch et a lancé New World. Google à Stadia et le Play Store. Apple possède Apple Arcade qui est une sorte de Game Pass mobile et l’AppStore. Et enfin Facebook possède aussi un service de streaming, des casques VR et investit dans des jeux. Est-ce que des GAFAM pour pourrait arriver pour eux aussi se faire une place dans le milieu et pour le metaverse.

Verrons-nous dans le futurs des GAFAM s’accaparé des entreprises de jeux vidéo ? C’est fort possible, et on pourrait même aller plus loin, Sony et Nintendo resteront-il indépendants sur le long terme ? Alors si Sony et Nintendo sont très bon forme actuellement, est-ce que sera toujours le cas dans 10 ans ? Bien que les entreprises japonaises ne se laisse pas racheter comme cela. Et le gouvernement japonais peut également s’y impliqués. Est-ce qu’un jour verra-t-on Sony racheté par un des GAFAM ? De même que Nintendo ? Ou arriveront-ils à survivre dans un moindre mesure derrière les GAFAM ?

Logo des GAFAM
Logo des GAFAM – WebLife

Microsoft n’a jamais pu véritablement suivre PlayStation, mais il y a un domaine où PlayStation et Sony sont perdant, l’argent. Et avec ce rachat, Microsoft ne vient-il pas de déplacé la guerre des consoles vers ce terrain ? Un terrain que le groupe Sony ne peut pas suivre. Les seuls qui le peuvent c’est les autres GAFAM et combien de temps laisseront-il Microsoft partir seul devant ?

C’est possiblement un véritable tournant pour le marché du jeu vidéo. Sur le court terme les changements vont se concentrer chez Xbox et Activision-Blizzard-King. Mais dans les prochaines années, les choses pourraient évoluer grandement. Nintendo va changer de génération, la PS5 aura quelques années et on verra si elle poursuit son succès. On commencera également à voir les actions d’Xbox chez Activision-Blizzard-King et voir si cela va dans le bon sens. Et enfin, on verra si y a des répliques avec de nouveau rachat, de qui et par qui.

Et vous, que pensez-vous des possible répercussion de ce rachat historique de Microsoft ? Dite-le-nous en commentaires ci-dessous.

Aussi connu sous le pseudonyme Sylcam, il rêve de vivre en Hyrule tel son héros favoris. Mais c'est aussi un grand fan des autres licences de Nintendo comme Xenoblade, Splatoon ou encore Fire Emblem. Très peu lui résiste, mais il sait également aller voir ailleurs avec par exemple des détours chez Final Fantasy, Civilization et autres jeux de gestion.