Nintendo
Nintendo

Nintendo publie une réponse à l’affaire Activision Blizzard

L'affaire Activision Blizzard se poursuit, après la pression mis par PlayStation puis Xbox, c'est Nintendo qui communique sur l'affaire en interne
L'affaire Activision Blizzard se poursuit, après la pression mis par PlayStation puis Xbox, c'est Nintendo qui communique sur l'affaire en interne

L’affaire Activision Blizzard dure depuis plusieurs mois. Cette affaire est un soucis grave d’harcèlement sexuel et d’abus couvert par de haut responsable. Et la semaine dernière, le Wall Street Journal a publié des informations qui montre que le PDG, Bobby Kotick était au courant. Cela a lancé une demande de démission et une pétition en interne. Mais c’est également l’industie qui en parle avec PlayStation, Xbox et maintenant Nintendo.

Nintendo prend également la parole

La publication de ce rapport par le WSJ a fait que l’industrie à réagit. Notamment PlayStation qui est le plus gros partenaire d’Activision, mais également Xbox. Les directeurs des parties jeux vidéo des deux sociétés avaient pris la parole via des mails qui ont fuité. Ils montraient leurs inquiétudes sur les faits de Kotick et aux poursuites pour harcèlement sexuel et toxicité interne.

Mais hier, c’est un mail du même genre qui a fuité en provenance de Nintendo of America. C’est Fanbyte qui a récupéré le mail, mail que Nintendo a confirmé mais sans donné de détails supplémentaires. Doug Bowser en est l’auteur pour faire part de la situation en interne chez Nintendo en Amérique. Car ce mail a été envoyé aux employés de NoA, mais aussi à Retro Studio et Next Level Games. Il n’est pas impossible qu’un mail similaire soit passé dans la partie japonaise de la société, envoyé cette fois par le PDG de Nintendo.

Dans ce mail, Bowser explique que Nintendo s’engage à avoir une lieu de travail ouvert et inclusif où tous sont les bienvenus. Il remarque que l’entreprise se tient à cette norme et attend la même chose de l’industrie et de ses partenaires.

Avec vous tous, j’ai suivi les derniers développements avec Activision Blizzard et les rapports en cours sur le harcèlement sexuel et la toxicité dans l’entreprise

Je trouve ces récits pénibles et troublants. Ils vont à l’encontre de mes valeurs ainsi que des croyances, des valeurs et des politiques de Nintendo.

ESA et des actions futurs ?

Bien que sans détail, Bowser a également déclaré que les représentants de Nintendo ont été « en contact avec Activision, ont pris des mesures et évaluent les autres ». Il n’est pas tout à fait clair à quelles actions Bowser fait référence ici ou à quelles actions ils laissent encore sur la table. Chose qui est également suggéré chez Xbox.

Il mentionne également l’ESA, l’équivalent du SELL aux États-Unis a été contacté depuis plusieurs jours. Cette association possède comme membre tout les plus gros acteurs aux États-Unis, dont Nintendo, Xbox, PlayStation et Activision-Blizzard. Et avec l’ESA, Bowser souhaite mettre le harcèlement et les abus au premier plan et que l’organisation surveille ces membres.

Chaque entreprise de l’industrie doit créer un environnement où tout le monde est respecté et traité sur un pied d’égalité, et où tous comprennent les conséquences de ne pas le faire.

L’affaire entourant Activision Blizzard est la plus importante de cette période où toute l’industrie se remet en question. Cela avait début chez Ubisoft il y a un peu plus d’un an et depuis de nombreux studio ont été pointé du doigts, tous ont réagit rapidement. Mais ici l’ampleur semble au-dessus avec l’implication des hauts responsables. Reste à voir comment cette affaire va se régler, car le Kotick n’a pas l’intention de partir. Et reste à voir l’impact de l’affaire sur l’industrie.

Gwennaël Maillet
Fan de The Legend of Zelda depuis A Link to the Past, je suis la série et par extension Nintendo, notamment MK, Splatoon, Fire Emblem, Smash ou encore Xenoblade. Également suiveur de l'actualité JV général mais aussi Tech.