Metroid Dread
Nintendo

MercurySteam visé par des allégations de mauvaise organisation

MercurySteam, le studio derrière Metroid Dread est visé par un rapport sur son organisation et la mauvaise gestion du studio et des employés
MercurySteam, le studio derrière Metroid Dread est visé par un rapport sur son organisation et la mauvaise gestion du studio et des employés

MercurySteam est le studio derrière le très récent et apprécié Metroid Dread. Un jeu qui a son succès critique et semble bien partie pour avoir celui commerciale. Mais derrière, le studio lui souffre de plusieurs problèmes ces derniers temps. Des problèmes dans les crédits du jeu avec des absences et maintenant des problèmes interne.

Mauvaise gestion de MercurySteam

Le site espagnol Anait Games a enquêté sur le studio. Après avoir parlé avec d’anciens membre du personnel au sujet de leur travaille autour de Dread. Les programmeurs et les artistes qui ont travaillé sur le jeu parlent des problèmes de gestion et d’organisation du studio, ainsi que de sa culture négative et stressante.

L’article détaille divers problèmes tout au long du développement. Un domaine impliquait des chose faite en trop, nécessitant que Nintendo fasse le trie. La période entre avril et juillet 2020 est la période où le japonais à fait le plus de coupe pour recentrer le travail et résoudre les problèmes artistique. « Il y avait environ 120 cinématiques à faire, c’était un travaille trop grand », explique un ex-programmeur qui a quitté le studio peu après.

Un autre rapport mentionne que le développement de Metroid Dread a été chaotique. Plusieurs fois, selon les développeurs les directeurs et chefs se contredisait à chaque nouveau choix dans le développement. Un autre artiste avait ceci à dire à Anait à propos du style de gestion en place dans le studio:

Ils ne font pas du tout confiance au travailleur et ça se voit. Vous ne vous sentez pas valorisé. La mauvaise ambiance est constante et elle est très tendue, en général.

Il y a aussi des mentions de sanctions, qui pouvait « aller de l’isolement de la personne ou du changement de groupe ou même du licenciement soudain ». Ces allégations touchent également les négociations salariale, ainsi que le réponse inapproprié du studio durant la crise du Covid-19. Un programmeur a déclaré que « la pandémie n’a pas bien été gérée. C’était un chaos total », et décrit les mesures anti-Covid comme dangereuse sur le lieu de travail car le studio n’avait pas la capacité de travaillé à distance.

Pression et peur des employés

Des incohérences dans les réponses du département des ressources humaines aux griefs des employés sont citées. Avec comme exemple détaillant le droit des travailleurs de quitter le bureau pour voter pour les élections communautaires de Madrid. Elles sont tombées un jour ouvrable remis en question en raison de l’état actuel du développement à ce moment-là.

L’article aborde également le débat sur les crédits, avec la peur de s’exprimer en public suggérée comme un facteur qui a gardé les gens silencieux jusqu’à présent:

Je pense qu’ils jouent un peu avec le fait que beaucoup de gens n’osent pas parler en public. Je connais deux autres personnes qui ne sont pas correctement créditées mais je comprends qu’elles ont peur de se plaindre parce qu’il semble qu’elles vont couler votre carrière

Un autre travailleur développe:

Les principaux leaders connaissent beaucoup de gens et ils peuvent détruire votre carrière s’ils ont un problème avec vous. Cela ne les dérange pas de dire du mal de vous et de gâcher votre carrière et c’est pourquoi les gens ne parlent pas

Des conséquences ?

Metroid Dread est sortie il y a quelques semaines, celui-ci a été accueillie très positivement part la critique. Ces ventes se porte très bien et pourrait se placer comme l’un voir le Metroid le plus vendu. Malgré les soucis sur les crédits de fin et ce nouveau rapport, les ventes ne sont pas impactées.

Du moins pas encore mais il est dommage d’entendre de telle chose dans un studio après les nombreux événements récent. Même si ce n’est pas anormal d’avoir du stress et de la pression sur de tel projet, reste l’ampleur de ce stress et si cela peut être amélioré.

Surtout que ce n’est pas la première fois que le studio est visé, des retours similaire se sont fait entendre après la sortie de Castlevania: Lords of Shadow 2. Reste à voir si le studio communiquera sur ce rapport, ils ont déjà fait sur les crédits.

Gwennaël Maillet
Fan de The Legend of Zelda depuis A Link to the Past, je suis la série et par extension Nintendo, notamment MK, Splatoon, Fire Emblem, Smash ou encore Xenoblade. Également suiveur de l'actualité JV général mais aussi Tech.