Samsung Foundry
Samsung

La course des processeurs ARM pour PC placerait Samsung en très bonne position

Samsung Foundry s'attend à obtenir de gros contrats car la course des processeurs ARM entre Microsoft et Apple est lancée.
Samsung Foundry s'attend à obtenir de gros contrats car la course des processeurs ARM entre Microsoft et Apple est lancée.

La course aux processeurs entre Microsoft et Apple est maintenant apparemment lancé et cela s’apparente à un cadeau de noël pour Samsung, le géant de la fabrication de puces. Parce que peu importe qui sort vainqueur, en supposant que nous obtenons même un gagnant, leur récompense viendra sous la forme d’un accès prioritaire aux lignes de production de Samsung Foundry.

Comme si Samsung n’avait pas déjà assez de raisons d’être en position de force en marge de cette course émergente, les ambitions croissantes de Microsoft dans le segment semblent s’articuler autour de conceptions de puces basé sous ARM.

Cela devrait permettre au géant sud-coréen de la technologie de s’attaquer à la coûteuse réorientation par la firme de Redmond de ses activités de fabrication. Apple, pour sa part, est déjà partie sur l’architecture ARM pour l’ensemble de ses futurs ordinateurs.

Avant même que les premiers rapports ont annoncé que Microsoft a commencé à travailler sur les puces personnalisées, Samsung était censé faire un pas en avant grâce aux puces M1 d’Apple. Cela après avoir manqué sur la dernière demi-décennie les commandes de processeurs personnalisés d’Apple.

Comme l’ensemble des commandes est allé à TSMC au cours de la période indiquée, mais avec Apple qui commence maintenant à abandonner les puces Intel en X86, la firme de Cupertino est désireuse de diversifier ses sources dès que possible.

Cela est tout simplement du bon sens des affaires, car il laisse Apple avec plus de levier dans les négociations avec les différents fournisseurs, la marque souhaite en faire de même dans le domaine des écrans où Samsung Display reste en position de force.

Et de nouvelles négociations sont définitivement à l’horizon après la première génération de MacBooks alimentés par M1 qui subit des critiques plus qu’élogieuses. Dans la plupart des cas, la demande des consommateurs pour ces ordinateurs portables demeurera forte dans un avenir proche. Ce sera donc à Samsung de capturer autant que possible de leurs commandes.

Bien sûr, voir comment il a manqué sur la fabrication de SoC personnalisé d’Apple au cours des cinq dernières années, même un succès mineur dans ce segment aurait un effet substantiel sur ses résultats.

TSMC a certainement donné Samsung une course pour son argent ces derniers temps, mais non sans une réponse. Samsung a récemment arraché l’intégralité de la commande des nouvelles cartes graphique Nvidia GeForce RTX 3000.

Pendant ce temps, la propre R&D de Microsoft serait orientée vers les applications basées sur le cloud plus que l’électronique grand public. Cela ne veut pas dire que l’entreprise n’a aucune envie de livrer un rival direct au M1 dans les prochaines années. C’est juste que cela n’est pas sa priorité absolue pour le moment.

D’autant plus qu’il a déjà réussi à démarrer son propre virage loin d’Intel en collaboration avec Qualcomm. Depuis l’an dernier, ce partenariat a donné lieu à deux chipsets uniques fabriqués sur le nœud de procédé 7nm (TSMC N7) de TSMC, le SQ1 et le SQ2 qui équipent les deux premières générations de la Surface Pro X.

La motivation de Microsoft pour diversifier la fabrication de ses propres conceptions de puces est à peu près identique à l’incitation d’Apple. Et devinez qui est déjà censé gérer la majorité, sinon l’intégralité de la prochaine production phare de Qualcomm ? Sans oublier qu’Amazon est également cité pour suivre avec un processeur pour serveur personnalisé basé sur les conceptions d’ARM et fera donc demande sur le marché pour une entreprise de fonderie dans un avenir très proche pour sa production.

Tout bien considéré, Samsung Foundry a une année assez monumentale devant elle. Et avec un peu de chance, même Samsung SLI va enfin lui donner quelque chose d’intéressant, un certain Exynos 2100 est très attendu après les dernières années de galères. La rivalité entre TSMC et Samsung Foundry est donc très loin de s’arrêter.

Gwennaël Maillet
Fan de The Legend of Zelda depuis A Link to the Past, je suis la série et par extension Nintendo, notamment MK, Splatoon, Fire Emblem, Smash ou encore Tetris 99. Également suiveur de l'actualité JV général mais aussi Tech.