Xbox
Xbox

Récap Xbox : Activision, Cross-plateforme et le Blu-Ray

Chaque semaine retrouver un récap de toutes les informations autour de Xbox, avec cette semaine une interview de Phil Spencer et un problème

Chaque semaine retrouver un récap de toutes les informations autour de Xbox, avec cette semaine une interview de Phil Spencer et un problème

Dans notre objectif de communiqué davantage sur le secteur du jeux vidéo dans son ensemble, même avec nos moyens limités. Chaque semaine nous vous offrons un récapitulatif des informations importantes de la semaine autour de l’univers Xbox. Cette semaine a été marqué par une grosse interview de Phil Spencer, un problème sur Xbox Series et du Forza.

Xbox à changer sa manière de faire avec Activision

Le patron de la branche Xbox de Microsoft, Phil Spencer a pris une nouvelle fois la parole cette semaine dans le New York Times. Il a admis que la relation entre Activision et Xbox à évolué suite à la mise en lumière des problèmes interne de la société. Mais surtout que Activision était bien conscient de ces changements.

Pour rappel, en fin d’année, les trois constructeurs avait pris position sur les problèmes interne d’Activision-Blizzard et comptait faire évoluer leurs relations. Spencer avait déclaré qu’il était choqué et profondément troublé par les événements d’harcèlement et d’abus de pouvoir d’Activision.

Aujourd’hui, il a confirmé que certains changements avaient été mis en place. Voici quelques extraits de l’interview :

J’ai toujours de l’affection pour les gens qui travaillent dans n’importe quelle équipe, mes propres équipes, d’autres équipes. Je pense que les gens devraient se sentir en sécurité et inclus dans n’importe quel lieu de travail où ils se trouvent. Je suis dans cette industrie depuis assez longtemps pour peut-être me sentir plus près de ce qui se passe dans le monde du jeu vidéo. Et je suis attristé et écœuré quand j’entends parler d’environnements de travail qui causent une telle détresse et une telle destruction des individus et des équipes… 

Le travail que nous faisons spécifiquement avec un partenaire comme Activision est quelque chose dont, évidemment, je ne vais pas parler publiquement. Nous avons changé la façon dont nous faisons certaines choses avec eux, et ils en sont conscients. Mais moi aussi, il ne s’agit pas, pour nous en tant que Xbox, de faire honte à d’autres entreprises. L’histoire de Xbox n’est pas impeccable.

Être responsable

Il a poursuivi en allant plus en profondeur sur le sujet, s’enthousiasmant que « tous les partenaires qui sont là-bas, si je peux apprendre d’eux ou si je peux aider dans le voyage que nous avons fait sur Xbox en partageant ce que nous avons fait et ce que nous avons construit, je préfère de loin le faire plutôt que de faire des doigts à d’autres entreprises qui sont là-bas. »

Je pense que la première chose que nous devons être en mesure de faire est de faire en sorte que les gens sentent qu’ils peuvent signaler et parler de ce qui se passe. Cela concerne, comme je l’ai dit, la sécurité des gens. Et j’ai plus de capacités à le faire dans ma propre équipe. Mais je dirai simplement qu’en général, avoir des lignes de communication ouvertes où les gens peuvent rendre compte de leur expérience vécue dans nos équipes, cela doit être si critique.

Et pour y arriver, c’est un effort culturel sur la façon d’établir cette confiance afin que les gens aient l’impression que lorsqu’ils lancent le sifflet, lorsqu’ils lèvent la main sur des sujets qui se déroulent, ils ne feront pas face à des répercussions. Au contraire, ils verront de l’action. Pour ce qui est du travail que nous faisons avec d’autres entreprises, encore une fois, je préfère aider d’autres entreprises plutôt que d’essayer de punir. Je ne pense pas que mon travail consiste à punir d’autres entreprises.

Ne pas punir

Le patron d’Xbox a été questionné sur sa remarque de ne pas « punir » les entreprises, Spencer à expliqué plus en détail son point de vue :

Je pense qu’en termes d’interactions avec d’autres entreprises, les choses que nous choisissons de faire avec notre marque et notre plate-forme, en coordination ou non avec d’autres entreprises, sont la voie que nous avons pour avoir un impact. Je dirais qu’en ce qui concerne les personnes qui occupent des postes de direction dans d’autres entreprises, ce n’est évidemment pas notre position de juger qui sont les PDG. Par exemple, les PDG sont choisis par les actionnaires et les conseils d’administration.

Chez Xbox, je sais de qui je suis responsable ici en termes d’affaires et d’opérations. Ce sont mes équipes ici, ma chaîne de gestion. Et c’est la chose sur laquelle nous continuons à nous concentrer, c’est d’essayer de grandir. Et que ce soit nous qui partageons, encore une fois, les expériences que nous avons avec d’autres partenaires, si nous pouvons les aider dans leur propre parcours ou sur les choses qui se passent dans nos propres équipes.

Espérons que ces actions ont l’impact suffisant pour faire changer les entreprises ciblé. Car depuis la fin d’année le dossiers Activision à peu évolué et on n’a pas tant d’information sur l’évolution interne.

Source : New York Times

Phil Spencer veut que l’industrie ait une liste de ban mutli-plateforme

Toujours dans l’interview de Phil Spencer dans le New York Times, il a abordé le sujet de la toxicité sur le Xbox Live. Il a mentionné que cela était géré en interne, mais cela est également partie sur des idées pour aller plus loin. Pour commencer, Spencer a souligné que Xbox avait mis en place des outils IA pour mettre en évidences des conversations anormale. Les messages sont alors signalés si l’IA voit que les discussions vont trop loin.

Nous allons donner aux gens dans le fil une note qui dit, hé, cela arrive à un point où nous voyons que cela devient destructeur. Alors soit calmez-le, soit nous allons fermer la conférence.

Il a également mentionné qu’une équipe complète de politiques et d’application suit les rapports de signalement des joueurs. Signalement qui selon lui est vraiment essentiel pour le maintient d’un bon environnement de jeu.

Ce que nous constatons sur notre réseau, c’est que lorsque les gens se comportent mal, nous avons une fonction de rapport qui est intégrée directement dans les liens sociaux que les gens créent sur notre plateforme. Si nous interdisons le compte de quelqu’un, nous avons vraiment la possibilité d’avoir un impact sur l’identité de jeu de quelqu’un et sur sa disponibilité. Maintenant, il y a du travail à faire dans cet espace. Je n’essaie pas de positionner cela comme un effort terminé. Mais c’est un endroit où nous continuons d’investir.

Aller plus que sa propre plateforme

Il souligne que Microsoft utilise de diverses technologies pour aider à la sécurité du Xbox Live. Sachant que la société les fournis à d’autres partenaires du secteur. « Je ne pense pas que le jeu gagne par une plate-forme étant plus sûre et d’autres plates-formes n’étant pas sûres » a déclaré Phil Spencer. Et dans un monde idéale il aimerait voir ses interdictions être automatiquement fait sur les autres supports.

Quelque chose que j’aimerais que nous puissions faire, c’est difficile en tant qu’industrie, c’est quand quelqu’un est banni dans l’un de nos réseaux, y a-t-il un moyen pour nous de l’interdire sur d’autres réseaux ?

Ou du moins en tant que joueur, pour que je puisse apporter ma liste d’utilisateurs bannis, car je peux toujours bloquer les gens de mon jeu. Et j’adorerais pouvoir les amener sur d’autres réseaux où je joue. C’est donc le groupe de personnes avec lequel je choisis de ne pas jouer. Parce que je ne veux pas avoir à recréer cela sur toutes les plateformes sur lesquelles je joue à des jeux vidéo.

Êtes-vous en accord avec le souhait de Phil Spencer de pouvoir signalé une personne malveillante qui soit à la suite banni de l’ensemble des jeux en ligne. Ou du moins d’avoir chacun sa liste de personnes que l’on ne souhaite pas croiser en jeu quel que soit la plate-forme ? Dites-le-nous en commentaires.

Source : New York Times

Des soucis de lecture de Blu-Ray sur Xbox ?

Aujourd’hui les consoles savent faire beaucoup de choses différentes, d’une console de jeu à la lecture de services de streaming, d’aller sur internet ou lire de Blu-Ray. Mais il y a quelques remonté sur les réseaux de personnes indiquant que leur Xbox Series n’arrive pas à lire certain Blu-Ray.

Dans un long fil Reddit, de nombreuses personnes ont souligné que les Blu-Ray 4K peuvent avoir des problèmes de lectures. Indiquant que pour le moment Microsoft ne montrait aucun signe de se pencher sur ce problème. Certain mentionne des impossibilité pure et simple de lectures, d’autres des lectures en 2 images par seconde et d’autres avec des bruits désagréable.

Pour ceux qui ne le savent pas, les films sur Blu-ray 4K sont généralement imprimés sur 2 types de disques différents, un disque double couche de 66Go ou un disque triple couche de 100Go. Si je mets un disque 4K de 100 Go (ce qui, à ce stade, représente une quantité décente de Blu-ray 4K), il lit tout à 1-2fps sans son, ce qui prend à peu près quelques minutes pour passer le logo du studio d’ouverture, ce qui est de seulement 10 secondes au pire en tant normale.

J’ai ma série X depuis environ 6 mois maintenant, et aucune mise à jour n’a encore corrigé cette erreur. Microsoft aime imprimer « Lecture Blu-ray Ultra HD » sur la boîte, mais en réalité, il ne peut actuellement lire qu’environ 30 à 40% des disques 4K. Épouvantable.

Quelques solutions limités

En plus de cela, le fil est rempli de plaintes sur le volume sonore du lecteur lors de la lecture de Blu-Ray. Fait intéressant, une solution fiable consiste à coucher la Xbox Series X sur son flanc, plutôt que de la garder debout.

En ce qui concerne les questions les plus graves, les rapports sont variés. Certains disent qu’ils peuvent lire des Blu-Ray sans aucun problème. D’autres ont suggéré des correctifs tels que l’effacement du stockage persistant et le déplacement de l’application Blu-Ray sur le lecteur interne avant d’insérer le disque, et certains disent qu’ils ne peuvent tout simplement pas faire fonctionner correctement les Blu-Ray.

La seule chose sur laquelle tout le monde semble être d’accord, cependant, est que la PS5 fait simplement mieux que les Blu-Ray que la Xbox. Reste à voir si Microsoft va proposer dans les semaines qui arrivent un correctif pour résoudre ce problème émergent.

Source : Reddit via Pure Xbox

Forza Street ferme tandis qu’Horizon 5 cartonne

Pour finir cette semaine deux petites nouvelles. Le jeu Forza Street sortie en 2018 sur PC avant d’arrivé sur mobile en 2020 va fermer. Selon la page d’assistance les serveurs du jeu seront tous coupé dans le courant de l’année. Entre temps le dernière mise à jour facilité le jeu en ayant plus d’énergie, des coût réduit avec la monnaie in-game etc. Et un événement final aura lieu durant 12 semaine. La raison de la fermeture n’est pas connue, mais l’équipe remercie les joueurs.

Mais d’un autre côté la licence explose, et puis il faut rappeler que Forza Horizon 5 est jouable sur mobile via le Xcloud. Le jeu est un carton plein depuis son lancement début novembre et vient de franchir un nouveau cap. Si on en croit le nombre de joueurs ayant un classement en ligne, il y a plus de 15 millions de joueurs. Peut-être un peu plus pour ceux n’ayant pas encore joué en ligne. Un joli succès qui ne semble pas s’arrêté.

Source : Pure Xbox / @MauroNL3

Autres articles en lien avec Xbox cette semaine:

Grand fan de la licence The Legend of Zelda depuis A Link to the Past. Également fan de Splatoon, de Fire Emblem, Civilization ou encore Xenoblade Chronicles. Joue aussi à de nombreuses autres licences comme Mario Kart, Smash, Pokémon, SimCity etc... Aussi suiveur de l'actualité tech.