Samsung Austin
Samsung

Samsung investit dans une usine de puces au Texas

Samsung continue d'investir massivement dans le domaine des semiconducteurs. L'objectif est clair : devenir leader devant TSMC.
Samsung continue d'investir massivement dans le domaine des semiconducteurs. L'objectif est clair : devenir leader devant TSMC.

Samsung est l’un des principaux fabricants de semi-conducteurs en grande partie en raison de sa domination sur le marché des puces mémoire. L’entreprise a investi massivement dans ses opérations de fonderie pour des puces logiques avancées, car elle veut concurrencer plus efficacement TSMC.

Pour Samsung, il y a un potentiel de croissance important dans l’utilisation de son expertise de fabrication de puces pour produire des puces logiques comme les processeurs pour les clients qui n’ont pas leur propre fonderie.

TSMC est le leader du marché actuellement et Samsung investit massivement pour prendre cette place. Selon les rapports, Samsung envisage un investissement massif de 10 milliards de dollars dans une nouvelle usine de fabrication de puces qui serait situé au Texas.

Bloomberg rapporte que Samsung veut construire son usine de fabrication de puces logiques la plus avancée aux États-Unis. Il est prêt à dépenser plus de 10 milliards de dollars pour ce projet. Samsung espère que cet investissement l’aidera à gagner plus de clients aux États-Unis et ainsi concurrencer encore plus TSMC.

Samsung est en pourparlers pour construire cette nouvelle usine à Austin, au Texas. Ce site sera en mesure de produire des puces sur le processus très avancé en 3nm. Le plan est maintenant de commencer les travaux de construction cette année avec l’installation d’équipements majeurs en 2022 avant le début des opérations en 2023.

Ce sera la première usine de fabrication de puces aux États-Unis à utiliser la lithographie ultraviolette extrême (EUV), une technologie très avancée que Samsung utilise pour fabriquer des puces de nouvelle génération.

Le moment pourrait être juste pour Samsung d’envisager un investissement à cette échelle dans le pays. Le gouvernement américain veut ramener des emplois manufacturiers avancés qui se sont largement déplacés vers l’Asie au cours des deux dernières décennies.

Les plus grandes entreprises technologiques du monde comme Microsoft, Google et Amazon conçoivent de plus en plus leurs propres chipsets pour les centres de données. Comme ils n’ont pas leur propre fonderie, ils doivent travailler avec un partenaire comme TSMC ou Samsung. Une base de fabrication aux États-Unis mettrait Samsung dans une meilleure position pour essayer de gagner des commandes de ces titans technologiques.

Samsung n’est pas la seule entreprise qui a eu cette idée. TSMC construit également sa propre usine de fabrication de puce de 12 milliards de dollars en Arizona. Elle devrait être fonctionnelle d’ici 2024. Samsung a actuellement une installation à Austin, mais le site est seulement capable d’exécuter des processus plus anciens. L’entreprise a besoin d’une nouvelle installation pour les lignes EUV.

Samsung n’a actuellement que deux usines EUV. L’une est situé à son usine principale de puces à Hwaseong tandis qu’un autre est en cours de construction à Pyeongtaek, en Corée du Sud. La nouvelle usine sera située juste à côté de la première à Austin.

La division américaine de Samsung a déjà acheté des terrains en Octobre l’année dernière. Samsung a également demandé au conseil municipal d’Austin d’autoriser le changement de zonage de ce terrain pour le développement industriel.

Avec une nouvelle administration prenant le contrôle du gouvernement, Samsung cherche également à négocier des incitations potentielles avec la Maison Blanche sous Biden. Il a embauché des gens à Washington D.C. pour faire pression pour l’accord afin d’obtenir des avantages fiscaux potentiels et des subventions. Le rapport mentionne que Samsung veut aller de l’avant avec l’accord, même si elle ne reçoit pas d’incitations majeures du gouvernement.

Samsung n’a pas caché le fait d’être très sérieux sur la volonté de devenir le plus grand acteur dans l’industrie. Cela signifierait détrôner TSMC, ce ne va pas être facile. Le vice-président de Samsung et héritier de facto Lee Jae-yong a déjà déclaré que la société va investir 116 milliards de dollars au cours des dix prochaines années pour réorganiser son entreprise de fonderie et de conception de puces. Avec son argent en réserve, ce ne sera vraiment pas un problème pour Samsung.

Gwennaël Maillet
Fan de The Legend of Zelda depuis A Link to the Past, je suis la série et par extension Nintendo, notamment MK, Splatoon, Fire Emblem, Smash ou encore Xenoblade. Également suiveur de l'actualité JV général mais aussi Tech.