Samsung eMRAM
Samsung

La solution MRAM de Samsung pourrait bientôt arriver

Samsung souhaite pousser la technologie MRAM vers le marché grand public. Mais cette technologie émergente présente encore certaines limites.
Samsung souhaite pousser la technologie MRAM vers le marché grand public. Mais cette technologie émergente présente encore certaines limites.

Samsung aurait tourné son attention vers le marché émergent de la MRAM dans le but d’étendre l’application de la technologie MRAM à d’autres secteurs, a révélé Han Shin-hee, l’ingénieur principal de Samsung Foundry, à SEMICON Korea via The Elec. La société espère que ses puces MRAM seront utilisées dans plus de domaines au-delà de l’IoT et de l’IA, tels que la mémoire graphique, la mémoire cache de bas niveau, le marché automobile, et même les appareils connectés portables (wearables).

Samsung travaille sur la technologie MRAM depuis des années et a commencé à produire en masse sa première solution commerciale MRAM mi-2019. Elle a été fabriquée à l’aide d’un processus FD-SOI de 28nm. La solution avait une capacité limitée, ce qui est l’un des inconvénients de MRAM, mais elle aurait été appliquée aux puces IoT et AI ainsi qu’aux microcontrôleurs fabriqués par NXP.

Par coïncidence, NXP pourrait bientôt appartenir à Samsung si la rumeur se confirme pour la prochaine vague de fusions et d’acquisitions du sud-coréen. Samsung veut maintenant pousser la MRAM pour devenir une solution viable pour plus de segments de marché et d’applications, et voir comment le marché mondial MRAM se comporte, un marché qui devrait être évalué à 1,2 milliard de dollars d’ici 2024.

MRAM signifie Magnetic Random Access Memory. Elle s’oppose à la mémoire flash/DRAM (Dynamic Random-Access Memory) qui stocke les données comme une charge électrique, la MRAM est une solution non volatile qui utilise des éléments de stockage magnétique composé de deux films ferromagnétiques et une barrière mince pour stocker des données.

Dans la pratique, la mémoire MRAM est incroyablement rapide et peut être jusqu’à 1000x plus rapide que la mémoire eFlash. C’est en partie parce que la mémoire MRAM n’a pas à effectuer un cycle d’effacement avant d’écrire de nouvelles données. Elle nécessite également moins d’énergie que les supports de stockage conventionnels.

D’autre part, la plus grande faiblesse de la technologie MRAM réside dans sa faible capacité de stockage, qui est l’une des raisons pour lesquelles elle occupe une niche relativement étroite sur le marché. Mais sachant que Samsung aurait maintenant la volonté de propulser la mémoire MRAM pour l’imposer dans le plus de domaines, la technologie pourrait bientôt être utilisée dans les appareils connectés portables et autres appareils mobiles.

Gwennaël Maillet
Fan de The Legend of Zelda depuis A Link to the Past, je suis la série et par extension Nintendo, notamment MK, Splatoon, Fire Emblem, Smash ou encore Xenoblade. Également suiveur de l'actualité JV général mais aussi Tech.