Xenoblade Chronicles 3
Nintendo

Avis : Xenoblade Chronicles 3

Xenoblade Chronicles 3 est le nouveau RPG de Monolith Soft pour Nintendo, troisième opus de la série, mais est-il excellent ?

Xenoblade Chronicles 3 est le nouveau RPG de Monolith Soft pour Nintendo, troisième opus de la série, mais est-il excellent ?

Xenoblade Chronicles 3 est le quatrième jeux de la licence et troisième de la série principale. Il vient clore un scénario de fond présent dans les deux premiers opus. C’est également l’une des grosses exclusivité de Nintendo cette année. Le RPG de Nintendo, genre maître au Japon et très apprécié dans le monde. Un jeu qui vient après des jeux déjà extrêmement bien accueillie, mais fera t-il aussi bien ? Ou mieux ?

Avis garanti sans spoiler !

L’expérience de Monolith Soft

Commençons par la technique du jeu, Xenoblade Chronicles est une licence massive en terme d’univers à parcourir. De très grande zones ouvertes, chargé en détails mais aussi en vie avec toutes sortes de monstre. Et faire fonctionné sur un hardware comme la Nintendo Switch est un défi. Et c’était un défaut de Xenoblade Chronicles 2 sortie en 2017, l’année 1 de la console.

Mais 5 ans plus tard, la Nintendo Switch montre que si on l’utilise bien peut sortir des choses excellente. Ainsi le jeu fonctionne en 720p en mode portable ou 1080p en docker et à 30fps. Néanmoins, il arrive parfois que la résolution baisse jusqu’à 540p dans certaines séquence de jeu. Mais là encore le studio à une ruse, une nouvelle technique de sur échantillonnage qui aide à amélioré les visuels.

Ainsi le jeu arrive toujours à être très propre, que ce soit dans l’exploration ou dans les combats. Même chose niveau stabilité, le jeu tourne à 30fps dans sa grande majorité. Il y a quelques légère baisse dans les combats, mais rien de dramatique ou de gênant. D’autres techniques sont utilisé pour amoindrir l’effet de clipping toujours présent, mais rendu plus discret. D’autres le sont dans les rendus des personnages, qui sont mieux animé et qui ont plus de cohérence entre leurs actions et animations.

En clair, on voit bien que Monolith Soft maîtrise très bien la console en mode docker comme portable et il le montre ici. On voit la progression dans cette maîtrise entre les différents jeux, de Xenoblade Chronicles 2, en passant par le remaster du premier pour finir ici sur ce troisième opus.

Une OST incroyable

Parlons aussi de la qualité sonore du jeu, le jeu fait partie des rares à être surround 5.1 sur Nintendo Switch, un plus agréable. Surtout que le jeu possède une bande son exceptionnelle, plus de 10 heures de musiques. Et dedans vous avez des titres d’ambiance lorsque vous parcourez les différentes régions du monde, des musiques pour les colonies et villes. Pour les combats face à des monstre sauvages, spéciaux, contre les boss et même pour certain boss. Sans oublié les musiques mélancolique et douce utile lors de certaines séquence de narration.

Quelques titres sont chanté, et cela est bien utilisé toujours dans des séquences incroyable. Mais on trouve aussi l’utilisation de cœurs pour appuyé le côté épique de certaines d’entre-elle, utilisé notamment dans certain combat ou moment d’action. De plus avec beaucoup de ton fait à la flûte qui joue beaucoup sur l’instrument au cœur de deux des personnages que vous incarnez.

Xenoblade Chronicles 3 possède un univers travaillé

Évidemment nous allons pas spoiler d’éléments ici, mais parlons de l’univers qu’introduit le jeu. Dès la cinématique d’ouverture le jeu nous plonge dans ce monde Aionios ravagé par une guerre éternelle pour la vie. Deux nations Keves et Agnus se batte en continu pour tué et récupéré la vie des tués. Car chaque personnes de ce monde ne possède que 10 ans d’espérance de vie, du moins s’il survit aux combats.

Vie qui sera utile pour faire naître de nouvelle personne qui se battront pour en récupéré toujours plus et faire que les royaumes subsiste. Ainsi c’est dans un univers bien sérieux que votre aventure prend place, soumis aux conséquences de la guerre. Où votre groupe qui venant des deux royaumes va suite à une rencontre devoir collaboré pour trouvé la raison des règles de ce monde pour ainsi y mettre un terme.

Et le jeu va utilisé ce monde dur et sérieux dans ces mises en scène de haute volées. C’est un Xenoblade, donc il ne faut pas s’étonnant d’avoir parfois jusqu’à une heure de cinématiques à la chaîne avec un combat et 5 minutes de gameplay au milieu. Y a beaucoup de lore a expliqué, des rebondissements mais tout s’enchaîne bien. Et cerise sur le gâteau, certaine de ces cinématiques et mises en scène vont tapé fort sur vos émotions.

Xenoblade Chronicles 1 + 2

Un monde qui va faire aussi office de jeu de référence pour les joueurs des précédents jeux. Alors, si vous n’avez pas fait Xenoblade Chronicles 1 et 2, ce n’est pas grave. Certes vous passé à côté de deux très bon jeux, mais le 3 ne nécessite pas de les avoir fait. Par contre, vous ne verrez pas le jeu de la même façon que les autres, vous louperez certains sous texte et autres informations venant des précédents titres.

Sinon pour ceux ayant joué à un ou les deux précédents jeux vous pourrez joué au jeu des références. Car il y en a partout. Rien que les royaumes, Keves qui utile la technologie comme les Mékons de XC1. D’ailleurs les robots utilisé ressemble aux Mékons et aux Facias. De même Eunie est de la race des Hayenthe, race unique à XC1 et dont les représentants ne sont que du côté de Keves. Et dont la reine qui serait Melia, est reine de cette race à a fin du premier Xenoblade.

Au contraire des Gormottois comme Mio qui sont que du côté Agnus. Et comme avec Mélia, ici la reine serait Nia de XC2. D’ailleurs autre élément de XC2, les cristal cœurs sont aussi présent que chez Agnus, même s’il est difficile d’en voir chez tout les personnages. Autre chose Agnus n’utilise pas la technologie, mais l’Ether éléments important que XC2.

Et cela ce ressent aussi dans le gameplay, sur XC1 les arts se rechargeait avec le temps. Alors que sur XC2 ils se rechargeait avec les auto-attaques. Et bah Xenoblade Chronicles 3 fusionne les deux, si vous joué un personnage venant de Keves, comme Noah, Eunis ou Lanz les arts se rechargeront en fonction du temps. Au contraire de ceux venant d’Agnus comme Mio, Sena et Taion qui le font via les auto-attaques.

Ces références se retrouve aussi dans les lieux, y a l’épée de Mékonis de XC1 ou les restes du titan d’Uraya de XC2. Mais ce ne s’arrêt pas là avec des villes qui font écho à d’autres, d’autres lieux mais aussi des structures. Mais cela passe également par des noms de personnages, ou par le nom des colonies. Chiffré du côté de Keves comme dans XC1 et des lettres grec côté Agnus qu’on trouve dans XC2.

Et cela ne prend pas en compte ce qu’on voit en progressant dans le jeu. Surtout que cela donne une envie pour ceux ayant fait les précédents jeux de savoir comment et pourquoi les deux mondes sont ce connecté. Donc en plus de l’histoire du jeu en lui-même, cette raison supplémentaire pousse à aller à la fin du jeu.

Explication de l’interface de combat

Une des critiques que l’ont voit souvent autour des Xenoblade Chronicles est que l’interface est chargé. Mais cela n’est pas justifié car c’est souvent sur du gameplay pris en milieu de jeu, quand les mécaniques sont posés. Or vous ne commencé pas avec tout dès le début, vous avez des heures de tutoriel. Car le jeu va vous apprendre chaque mécaniques une par une.

Dans Xenoblade Chronicles 3 vous commencé avec par exemple 3 actions possible, puis une 4e et une 5e. Puis on vous fait joué un peu et il va en réintroduire quelques une supplémentaire. Puis de nouveau on vous laisse joué. Et ainsi de suite jusqu’à vous donné l’entièreté des mécaniques de jeu. Alors oui le jeu en possède pas mal et c’est pour cela que vous avez autant du tutos, mais qui sont bien expliqué. Sachant que vous pouvez vous entraîné quand vous le voulez et revoir les tutos dans les menus.

Ainsi je vais expliqué dans les grandes lignes l’interface à un moment avancé du jeu. Cela sera pratique pour parlé des combats par la suite et des différentes mécaniques de jeu.

Explication de l'interface de combat de Xenoblade Chronicles 3
Explication de l’interface de combat de Xenoblade Chronicles 3
  • Sur la gauche vous avez le visuel sur vos personnages, leurs vies et niveaux. Utile lorsque vous joué soigneur par exemple. Mais vous voyez également les bonus et malus qu’ils subisse, boost d’attaque, sommeil etc.
  • En haut au centre vous avez l’ennemis actuellement en cible, avec ces points de vie (PV) et son niveau
  • La flamme au centre de la barre de PV de l’ennemi indique que s’il passe en dessous il passera en statut de « rage » et tapera plus fort
  • Les éléments à gauche et a droite de la barre de PV de l’ennemi indique qu’il est unique, si y a rien, il est normal, bleu plus fort et brillant il offre plus objets
  • Chose qui peut s’affiché à gauche de la barre de PV de l’ennemi est une jauge de statut, par exemple déstabilisation, chute ou projection
  • Le timer n’est là que pour les montre unique, c’est des petits défis en plus
  • En haut à droite vous avez le nombre d’ennemis impliqué dans le combat
  • Au milieu a droite la jauge d’enchaînement
  • Au niveau du losange d’action à droite
    • En haut vous avez le curseur de positionnement sur l’ennemis, il vous indique si vous êtes en face, sur le flanc ou dans son dos. Utile car certain arts nécessite des placement particuliers pour être à leurs maximum
    • L’action toute à droite est votre Art Signature, votre attaque spéciale
    • Les trois autres sont vos arts communs
    • Enfin l’option fusion permet de déclenché des arts fusions avec ce qu’il y a à gauche
  • Au niveau du losange d’action à gauche
    • L’option toute à gauche permet de déclenché la transformation Ouroboros et sert de jauge pour cette fonction qui n’est pas illimité en temps
      • Deux nouvelles options remplaceront les trois d’à côtés, permettant de switch de personnage qui contrôle l’Ouroboros et de l’annulé à tout moment
    • Les trois autres options sont vos Arts Maître, qui peuvent être utilisé seul ou en fusion
    • Enfin l’option Tactique affiche quatre options qui remplace celle cité juste avant. Option qui permet de donné des ordres à vos personnages
      • Focus un ennemi particulier
      • Suivre le meneur
      • Faire tel ou tel combo
      • Forcé l’utilisation des fusions d’art
  • Enfin au centre vous avez
    • Affichage des zones d’effet (flèches bleu sur l’image)
    • Quels ennemis vous ciblé, les autres apparaîtront plus discrètement
    • Points de dégâts infligé par les attaques
    • Les lignes de ciblage qui montre qui l’ennemi cible, en bleu un tank, en rouge un attaquant ou un soigneur

Noter toutefois, que dans les options du jeu vous pouvez personnalisé l’interface. Ainsi vous pouvez enlevé l’affichage des points de dégât infligé par exemple. Mais d’autres options sont possible donc vous pouvez éclaircir l’affichage si vous le souhaitez.

De grandes possibilités en combat

Passons au cœurs du jeu, le système de combat qui est très riche ici et montre bien l’évolution de Monolith Soft sur ces jeux. On trouve un système à temps de rechargement qui diffère selon les personnages que vous joué, s’il vient de Keves ou Agnus. Mais tous possèdent que trois attaques utilisable, mais qui sont personnalisable parmi un choix.

Ensuite vous avez un coup spéciale, nommé signature, mais aussi de faire des fusions d’arts avec trois autres arts. Les arts sont les noms des attaques. Ces trois arts supplémentaire, visible sur la partie de gauche proviennent d’autres classes que vous avez maîtrisé. Cela permet en plus des trois attaques de base, d’en avoir trois de plus ou faire des doubles attaques.

Mais après il faut ajouté à cela la possibilité de faire des enchaînements, lorsque la jauge est pleine. Les enchaînements permet de faire de gros dégâts mais aussi d’apporté quelques avantages temporaire. Comme réduire l’hostilité des ennemis envers les soigneurs, augmenté celle des tanks, percé la défense plus facilement etc.

Attention toutefois, les IA des personnages que ne vous contrôlez pas sont globalement très correcte en combat, ou même dans le monde. Par contre elle peuvent parfois faire quelques folies qui peuvent avoir un impact. Notamment lorsque vous vous baladez dans le monde elles peuvent se bloqué via le relief et si un combat se déclenche à ce moment là elle peuvent en pas être en capacité de combattre. Et si c’est vos tanks ou soigneurs qui sont concerné, cela peut posé problème.

Ouroboros

Et enfin y a les Ouroboros, cette transformation qui est centre de l’intrigue du jeu. Une transformation que vous débloqué progressivement avec le scénario et qui sera librement utilisable en combat. Par contre c’est limité dans le temps, via une jauge, mais pas en nombre de fois. De même les Ouroboros possèdent leurs arts et même un arbre de compétence et même un niveau de puissance.

Ainsi dans n’importe quel combat, sauf intervention du scénario vous possédez une panoplie d’attaque large et de nombreuses possibilités. Il faut pas oublié également les combos à faire lors d’un combat pour déstabilisé, faire tombé et projeté l’ennemis. Ou encore que vous pouvez joué le rôle que vous voulez, attaquant, tank ou soigneur. Et qu’à chaque rôle, vous avez leurs arts, arts signature et transformation Ouroboros. Mais aussi les compétences que vous pouvez personnalisé ou encore les gemmes, qui donne divers avantages.

Personnalisation des classes

Comme dit plus haut vous pouvez avoir trois arts maître en plus de vos arts de base. Et ces arts proviennent de vos classes maîtrisé. Car Xenoblade Chronicles 3 vous donne accès à un joli panel de classe parmi les trois rôle disponible, dont chacune à sa spécificité. Ainsi plus d’une vingtaine de classes sont possible à débloqué grâce notamment aux quêtes héros.

Toutefois, des héros sont lié à un personnage, donc sa classe sera en priorité accessible à ce dernier. Mais en jouant cette classe, les autres peuvent la débloqué par la suite. Ainsi aucune classe n’est strictement réservé à un personnage en particulier.

D’excellentes quêtes héros

Mais pour les avoir il faut ainsi faire les quêtes héros, ce sont des quêtes secondaire qui ne sont pas obligatoire. Mais contrairement au quêtes annexes sans valeur, elle sont vraiment travaillé. Car certaine vont avoir un impact avec vos personnages. Vous pourrez ainsi découvrir un peu plus d’histoire autour d’eux. Mais d’autres montre aussi comment le monde vie.

Il est donc intéressant de faire ces quêtes pour avoir des classes mais aussi allé plus loin dans le jeu et son univers. Surtout que ces des quêtes doublé, avec des cinématiques et des combats de boss dont certain se démarques des autres. De plus vous avez des quêtes héros pour vos personnages, qui les développes et permet d’amélioré leurs classes d’origine. Il est donc important de les faire et pour cela c’est d’exploré et d’interagir avec les PNJ.

Le monde de Xenoblade Chronicles 3 est utile

Et exploré vous pouvez très largement le faire de ce monde gigantesque qui n’est pas un open world, du moins au début. Car au début vous êtes assez dirigé lorsque vous découvrez une nouvelle régions, mais celle-ci découverte alors vous serez ensuite libre. Donc le jeu devient véritablement open world en progressant lors d’une partie. Mais même au début, la liberté reste assez présente. Et il faut dire un truc vous n’avez pas d’interaction inutile.

Aucune interaction que vous aurez en jouant à Xenoblade Chronicles 3 vous sera inutile, parlé aux PNJ pour avoir des quêtes et/ou amélioré l’affinité avec les colonies, choses qui débloque des avantages. Les ressources sont apparente dans tout le monde et il suffit de passé dessus pour les ramassé. Il y a des campements à activé, qui vous serviront pour géré vos niveaux, discuté pour les quêtes ou encore de faire des gemmes pour boosté vos personnages ou cuisiné.

Surtout qu’il y a de nombreux environnements à découvrir, comme des plaines verdoyante, des zones désertiques, enneigé ou encore des zones urbaines. Le tout bien vivant, car que ce soit dans les villes ou les colonies, les personnages évolue, vous pouvez même voir des personnages important se baladé librement. Et dans le monde vous avez tout les monstres, des pacifistes ou plus agressif.

Il y a même des petites rixe entre Keves et Agnus auquel vous pouvez participé pour avoir des bonus selon le camp que vous aidé, de même entre deux espèces de monstres. Il y a également les lieux et lieux secret à trouvé, les veines d’éther qui vous sont utile. Ainsi tout vous êtes utile pour votre progression au sein de l’aventure.

Ensemble des replay des lives Twitch de Xenoblade Chronicles 3
Grand fan de la licence The Legend of Zelda depuis A Link to the Past. Également fan de Splatoon, de Fire Emblem, Civilization ou encore Xenoblade Chronicles. Joue aussi à de nombreuses autres licences comme Mario Kart, Smash, Pokémon, SimCity etc... Aussi suiveur de l'actualité tech.